«

»

Imprimer ceci Article

Entreprises et emploi des seniors : la carotte ou le bâton ?

La carotte (type exonération de charges) ou le bâton (type pénalités) sont sans effet sur les entreprises si le carnet de commandes ne suit pas. C’est ce que révèle l’enquête Sofrès présentée lors de la Journée nationale pour l’emploi des seniors, organisée le 8 février dernier par l’association du même nom. 

Jacques Kossowski, président de l’Association : « Journée Nationale pour l’emploi des seniors », a réuni le 8 février divers professionnels, avec pour objectifs de faire le point et de cibler des solutions. Rappelons que Jacques Kassowski est Député-maire (UMP) de Courbevoie, et qu’il est à l’origine d’un amendement en 2009 instaurant le bilan d’étape professionnel à partir de 45 ans. Une mesure que nous jugeons essentielle.
Nous retiendrons de l’enquête, l’efficacité douteuse des « plans seniors » mis en place il y a deux ans. D’ailleurs aucune évaluation de leur impact n’a été faite. On sait seulement que ces mesures sont, à 80% tournées vers le maintien dans l’emploi, et pour 20% seulement vers le recrutement. Le seul repère vraiment incontestable, c’est le taux d’emploi des 55-64 ans qui progresse lentement (38% en 2008) pour atteindre 41,5%. Un taux de 7 points inférieur à la moyenne européenne et de 19 points inférieur à ce que connaît l’Allemagne.
Quels enseignements tirer de cette situation ? J’en vois trois :
1) On retrouve dans les taux d’emploi des seniors, l’habitude prise en France de les écarter trop tôt de la vie professionnelle sous le fallacieux prétexte que cela ferait de la place aux jeunes, ce qui se révèle faux.
2) La carotte (type exonération de charges) ou le bâton (type pénalité : 1% de la masse salariale) sont sans effet sur les entreprises si le carnet de commandes ne suit pas.
3) Tous les commentaires se référant à cette journée relèvent d’une approche par l’âge, alors que l’entreprise est confrontée à une problématique inter-âges. L’idée que l’emploi des seniors puisse dépendre pour partie de la réponse qui sera apportée à la question : « Comment faire travailler ensemble plusieurs générations ? » ne fait l’objet d’aucune tentative d’exploration. Une cécité surprenante, non ?

A propos de l'auteur

Jean-François Pouvreau

Jean-François Pouvreau, co-fondateur de l’OMIG, Rédacteur en Chef, Français, Jean-François est consultant en communication interne en entreprise et en communication événementielle. Jean-François combine une expertise de plus de 9 ans en qualité de Directeur des Ressources Humaines en entreprise et d’une vingtaine d’années comme consultant. Il anime un Club de DRH pour le compte d’un fonds d’assurance formation, ainsi que des groupes de travail en entreprise, sur toutes les problématiques RH qui font l’actualité.

Lien Permanent pour cet article : http://www.omig.fr/blog/2012/01/entreprises-et-emploi-des-seniors-la-carotte-ou-le-baton/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *